Quels fonds pour monter une start-up ?

Publié le : 20 avril 20224 mins de lecture

Le financement d’une start-up est parfois une source de problématique lors de la création d’entreprise. Outre l’innovation du projet, les ressources financières ont un impact important sur le démarrage et la pérennité de la firme. Elles méritent une attention toute particulière. Sous certaines clauses, plusieurs organismes et établissements proposent des aides aux créateurs.

L’autofinancement et la love money

L’apport de fonds propres est la première source de financement d’une entreprise en début d’activité. Il s’agit des ressources personnelles de l’entrepreneur individuel et ou des associés. Ce fonds peut être un apport en nature ou en numéraire. Il varie cependant en fonction des capacités financières des associés. En cas d’insuffisance d’apports personnels, ces derniers peuvent envisager un financement externe.

La love money peut financer le démarrage d’une start-up. Elle regroupe les fonds issus de la sphère familiale ou amicale. En ce sens, l’entrepreneur bénéficie d’un remboursement sans intérêt et suivant un délai plus souple. Les proches doivent toutefois être informés des risques encourus avec ce type de prêt. La rédaction d’un accord écrit est vivement conseillée pour éviter les litiges.

Le prêt bancaire et les aides publiques

Le prêt bancaire est un moyen de financement d’entreprise classique. Dans certains cas, il est cependant difficile à obtenir. Les établissements financiers exigent souvent un apport en capitaux propres minimum pour accorder le prêt. L’emprunteur doit aussi présenter des garanties suffisantes. À défaut de cautions, la demande de financement pourrait être rejetée. Le prêt bancaire est d’ailleurs soumis au paiement d’intérêts.

Sous certaines conditions, le créateur de start-up peut obtenir des aides publiques à la création d’entreprise, pour ne citer que l’ARE, l’ACRE, le crédit d’impôt recherche et le crédit d’impôt innovation. On note également les dispositifs régionaux qui proposent leur soutien aux jeunes créateurs.

Le financement participatif et les pépinières d’entreprises privées

Aussi nommé crowdfunding, le financement participatif consiste à présenter le projet sur une plateforme en ligne. Il repose sur une communication convaincante. Si le business séduit les investisseurs, quelques-uns d’entre eux peuvent apporter leur soutien financier. L’aide peut prendre la forme d’une contribution financière, d’un don ou d’un prêt.

Les incubateurs ou pépinières d’entreprise permettent de financer le lancement d’une start-up. Ayant un rôle d’accompagnement et de financement, ils s’avèrent intéressants pour financer le démarrage d’une activité. Les pépinières d’entreprise conseillent aussi l’entrepreneur durant la création et l’expansion de son business. Elles sont une source de financement efficace pour les start-up. Les concours sont également des opportunités intéressantes afin de financer le démarrage d’une entreprise. À l’issue de l’événement, les participants peuvent bénéficier d’une aide financière et gagner une certaine visibilité.

Plan du site